Le meilleur jouet d’un enfant…

le meilleur jouet d'un enfant est un autre enfant
Oui, j'ai changé de format de titre, je m'appelle pas Louane.

Donc je me suis couchée fâchée hier soir de n’avoir reçu qu’une lettre péremptoire de la directrice et aucune autre consigne ou devoir pour occuper jeudi. Et aucun mail ce matin.

Quand je parle de mon fils, ça s’entend, non ?

Sauf que pour une raison que j’ignore, c’est Cher-et-Tendre qui a reçu un mail (horodaté à 1h50 du matin, le maître ne doit pas dormir beaucoup en ce moment), expliquant qu’on allait passer par Klassroom, avec le QR code pour rejoindre la classe, et tout. Le maître fait comme les impôts en leur temps (ça a changé depuis mon post sur le sujet), il prévient le papa. Soit. On a eu l’info, je ne vais pas me plaindre. Enfin un peu quand même, dans mon coin, parce que Cher-et-Tendre ne voit pas où est le problème. Moi si. Mais soit.

On a donc passé un moment ce matin à installer Klassroom, entrer dans la classe, où le seul message du maître était que c’est là qu’il donnerait les devoirs. On les a reçu ce soir, et Petit d’Homme a à faire demain 6 pages du cahier de vocabulaire sur le thème de la Cuisine. On aura bien 1h tranquille.

En plus, la cuisine, Petit d’Homme connaît. Déjà la leçon d’hier sur les légumes, il maîtrisait grave. Parce qu’il va au marché toutes les semaines depuis qu’il est né, parce que Cher-et-Tendre nous a appris (oui, nous) à manger sain, parce qu’il préférait piquer des haricots verts que des bonbons le dimanche matin sur les étals (qu’il mangeait crus en plus), il aime les légumes (rouges, jaunes, oranges, verts…)… et déteste les frites (pour un belge, c’est le comble).

La cuisine donc, on l’a faite aujourd’hui. Enfin on a commencé à la faire. Conformément au planning (c’est important de dire ce qu’on fait et de faire ce qu’on dit), on a tous les 3 commencé à vider une grande partie des placards ce matin assez tôt. Avant la douche parce que je savais qu’on allait trouver des trucs pas top et que j’allais décaper toutes les planches et les tiroirs à la Javel. Je vidais, Petit d’Homme prenait, Cher-et-Tendre réceptionnait dans le salon pour faire le tri. Après tout, c’est lui qui sait si on a vraiment besoin de 3 mandolines (réponse : non, on n’en garde que 2), où mettre la centrifugeuse qu’on n’a jamais sortie du placard (elle trône à présent sur le plan de travail complètement repensé pour lui faire honneur), et où ranger les sets de table pour qu’ils ne soient plus ratatinés par les innombrables paquets de film alimentaire et autres papiers cuissons ou alu (vous sentez le thème récurrent de la surconsommation dans notre foyer ? Genre on a peur de manquer de tout ? Je dois admettre qu’au moment du panic buying, nous on a pas vraiment paniqué de manquer…)

Une heure et demie plus tard, la moitié des placards était javellisée, le plan de travail ré-organisé, les sacs poubelle sur le palier, et il était donc temps (après une bonne douche) de faire la fin de la géométrie. Histoire d’occuper Petit d’Homme 30 minutes. On fera la fin de la cuisine demain (il nous reste la vaisselle et les outils – oui, nos outils sont dans la cuisine, enfin quand je dis outils, on parle de la petite caisse Ikea que tout le monde a, même les pires bricoleurs du monde que nous sommes, parce qu’on – enfin je – sait monter des meubles Ikea – et qu’on garde toutes les petites vis en plus à chaque nouveau meuble depuis 12 ans, parce que si ils les mettent, c’est bien que ça doit servir à quelque chose non ? On en a 2 boîtes pleines. On est des grands fans d’Ikea. Tous les 3. Je crois que pour Petit d’Homme, c’est mieux que Disney. Il faudrait qu’on l’emmène à Disney quand même).

Demain on finit la cuisine donc. Parce que il faut tenir sur la durée. Mais après la visio de Petit d’Homme prévue à 14h pour son cours de code (encore merci à Magic Makers d’avoir tout mis en place aussi rapidement pour assurer les ateliers hebdomadaires), comment l’occuper ? D’autant plus que je devais quand même un peu me remettre à bosser.

Et là j’ai eu une idée de génie : contacter les parents d’une de ses meilleures amies pour organiser une visio. Si ça marche pour nous, pourquoi pas pour eux ? Petit d’Homme n’était pas convaincu, mais il est plutôt conciliant et m’a dit OK.

Nous voilà à 17h en train de nous battre avec Skype (j’avais pas déclaré mon numéro de téléphone, eux non plus, bref, ça a été épique pour se trouver, mais on a fini par y arriver), et j’ai pu souffler un peu et me réfugier au Digital Café de mon groupe de soutien sur Discord (c’est à la base plutôt pro, je le raconte ici, mais une vraie bouffée d’air matin et soir) dès 17h25 – je n’étais étonnamment pas la seule à avoir envie de parler aussi tôt. A 18h50, me sentant coupable de laisser Cher-et-Tendre encore tout seul avec Petit d’Homme (il avait assuré mes 2h de visioconférence tout seul), je reviens dans le salon, pour trouver Cher-et-Tendre en pleine sieste (« pas du tout, je me reposais les yeux et me suis assoupi légèrement sans m’en rendre compte », me soutiendra-t-il plus tard), et Petit d’Homme toujours en visio avec sa cop’s, tranquille. J’ai compris pourquoi il m’avait envoyé 3 demandes de nouvelle app à télécharger sur iPhone pendant mon Digital Café (on a un groupe familial, je valide tout, hein, il n’a que 8 ans) : ils avaient passé pas mal de temps à échanger les « bons plans » des jeux sur iPhone. Comme quoi il n’y a pas que le mien qui passe (un peu ? beaucoup ?) plus de temps sur les écrans en ce moment.

Alors qu’il était au départ réticent, Petit d’Homme m’a demandé avant de raccrocher s’il pouvait la rappeler demain « pour faire les devoirs ensemble ». Après avoir raccroché, il m’a avoué que « quand même Maman, avec Copine, on parle, on parle » -« Parce qu’avec nous tu parles pas ? » – « Si Maman, mais pas des mêmes choses » – « Et vous parlez de quoi alors ? » – « De tout, de rien ». 8 ans. Il me fait l’ado ténébreux qui ne veut pas raconter des discussions à sa mère à 8 ans. Ça promet pour l’adolescence…

Pour les devoirs, heureusement, l’autre maman est d’accord. Il va bien mettre 1h30 au lieu de 1h à les faire (parce que Copine, c’est celle avec qui il bavardait en classe quand ils avaient encore classe). Le meilleur jouet d’un enfant reste un autre enfant, quoi qu’on dise…

Photo by Ravi Sharma on Unsplash

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Si vous appréciez lire ce blog ou écouter le podcast, vous pouvez m’offrir un café ou une coupe de champagne. Et laissez moi un message quand vous le faites, que je puisse vous inviter à en boire un vrai quand on pourra aller en terrasse !