Quelques bonnes nouvelles

logo de SGN, quelques bonnes nouvelles

Depuis quelques jours, voire semaines, quand le temps est long, que les angoisses remontent, que les télés nous montrent des malades et des soignants épuisés à longueur d’infos, j’ai un mantra : jusque-là tout va bien.

Je me rassure en me répétant la stricte vérité : mes proches ne sont pas malades. Nous avons un toit. À manger. Des moyens de communication. Des clients qui ne m’ont rien annulé. Du divertissement à disposition. Des éclats de rire. De bons moments partagés. Une météo clémente.

Ce matin, je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à me raccrocher à quelques bonnes nouvelles. Grâce à l’excellente newsletter de Flint Dimanche, j’ai fait une super découverte – comme pratiquement toutes les semaines d’ailleurs.

Flint, c’est quoi ?

Vous ne connaissez pas encore Flint ? C’est un pari fou que se sont lancé un ancien journaliste, une directrice artistique et un chercheur en IA pour trier les fake news et t’apporter tous les jours les infos qui comptent pour toi en mélangeant intelligence humaine (individuelle et collective) et artificielle.

Les robots Flint – entrainés par des humains, dont les lecteurs eux-mêmes – trient l’information, la recoupent, la vérifient, et livrent chaque matin une revue de presse personnalisée, puisque on peut « éduquer » son robot et lui dire ce qu’on aime ou pas comme sujet. Certains robots spécialisés comme Jeff sur les medias ou Gordon sur la FinTech ont été entraînés par des spécialistes de leur sujet, et on peut s’y abonner aussi. Evidemment, Flint a récemment été rejoint par Coco, spécialisé dans les infos Covid19, auquel l’abonnement est aussi gratuit.

Les entreprises peuvent aussi entraîner leur robot pour de la veille, ou de la revue de presse sur les sujets de leur choix – ce n’est plus gratuit dans ce cas là, et ça nous permet à nous simples individus d’avoir les robots sus-cités gracieusement.

Mais pour moi, le meilleur de Flint, c’est quand son papa journaliste, Benoît Raphaël, prend la plume toutes les semaines pour nous partager ses états d’âme et interrogations sur le monde qui nous entoure. Et j’attends avec impatience le ping du dimanche matin qui m’annonce l’arrivée de Flint Dimanche, cette newsletter si particulière dont tu peux lire une partie ici.

Enfin, bref, toute cette introduction pour parler d’une des découvertes du jour – parce que toutes les semaines ce sont plusieurs pépites de ce genre -, Some Good News.

John Krasinsky et Some Good News

Je n’avais aucune idée de qui était John Krasinsky. En voyant la vidéo recommandée, je me suis dit que sa tête me disait quelque chose : en effet, c’est l’acteur de Jack Ryan et un des acteurs de The Office (mais je n’ai jamais regardé ni l’une ni l’autre de ces séries. Enfin, pas encore. Elles sont les 2 sur ma liste si le confinement se prolonge). C’est aussi à la ville le mari de Emily Blunt.

Donc John Krasinsky a décidé de faire un vlog (pour ceux de mes lecteurs qui ne savent pas ce que c’est, c’est-à-dire ma mère et ses soeurs, il s’agit de la même chose qu’un blog mais en format vidéo) pendant le confinement. Son thème : Some Good News. Quelques bonnes nouvelles. Parce qu’on en a besoin. Son logo a été dessiné et colorié par ses deux filles de 4 et 6 ans. C’est l’illustration de cet article. Petit d’Homme n’aurait pas fait mieux.

Dès son deuxième épisode que Flint Dimanche proposait de regarder (en anglais), il montre les versions, domestiques ou étrangères, qui ont immédiatement dérivé de son premier épisode, preuve s’il en est que nous avons tous besoin de bonnes nouvelles en ce moment. Il enchaîne avec un truc typiquement américain : une séquence sirupeuse à souhait, où tout le cast de la comédie musicale Hamilton – dont un des acteurs qui partage avec Emily Blunt, sa femme donc, l’affiche de Mary Poppins Returns -, fait une surprise à une petite fille qui n’a pas pu aller voir la pièce à cause du confinement. C’est complètement cliché. Et super émouvant quand même. En plus ils savent chanter, les bougres.

Alors j’ai décidé que j’allais m’efforcer de publier au moins une bonne nouvelle par jour. Celle du jour : j’ai battu Cher-et-Tendre à Carcassonne. Et il n’a même pas râlé. Waouh, 2 bonnes nouvelles en fait.

Et vous, c’est quoi votre bonne nouvelle de la journée ?

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict