Le saviez-vous ?

Non, je ne me lance pas dans les "Le Saviez-vous ?"de façon récurrente, ne vous inquiétez pas.

Chaque jour, avant de me lancer dans l’écriture de cette chronique, je fais un tour sur Twitter pour voir ce que j’ai raté, surtout les jours comme aujourd’hui où mes activités professionnelles ne me laissent que peu de temps pour écouter ou lire les infos.

Et je tombe sur ça :

Donc aujourd’hui, c’est la journée internationale des infirmers et des infirmières, je ne le savais pas. Les medias en ont parlé ?

On vit une époque formidable

Hier on a eu droit à deux images choc : la première tôt le matin sur BFM avec une ligne 13 saturée, l’autre le soir avec le canal St Martin débordant d’apéros improvisés.

Sur la première image, tous les medias ont commenté avant que de se raviser : la saturation matinale avait été provoquée par un retard de départ de ligne à cause d’une inondation, donc en fait tout allait bien le reste de la journée. Sur la deuxième, elle a commencé à circuler hier soir mais a surtout fait les choux gras des rédactions ce matin.

Les medias adorent les trains en retard, donc. On le savait déjà, mais cette crise a encore plus mis en avant la propension des medias à montrer du sensationnel, du controversé, à appuyer là où ça fait mal. Alors j’ai été revoir un épisode de Some Good News, dont je vous parlais il y a quelques semaines.

Parce qu’il y en a marre. Je me suis rendue compte que j’étais moi-même tombée dans le piège tendu : j’ai peur de ce déconfinement parce que j’ai vu à la télé des images de gens irresponsables. Mais en fait, combien sont-ils ? Et sont-ils réellement plus nombreux que les gens responsables ?

Quand je me suis baladée hier, je vous l’ai dit, tout le monde ou presque était masqué, les files d’attente étaient bien espacées, les magasins bien équipés en plexiglass et autre gel hydroalcoolique à disposition… Donc en fait, si je regarde en bas de chez moi et pas dans l’écran de la télé, ça ne va pas si mal que cela.

Je suis quand même fâchée

Mais rien à voir avec les gens irresponsables. C’est par rapport à l’école de Petit d’Homme.

Je vous avais raconté la semaine dernière le Zoom géant avec la directrice de l’école complètement paumée – où j’avais appris qu’un maître d’école ne peut pas envoyer un message aux enfants encore en télé-école pendant qu’il donne classe, parce que taper 3 lignes avec les numéros d’exercice et les pages correspondantes lui prendrait trop de temps en même temps que sa classe.

Depuis 2 jours, ils ont donc des réunions de préparation de la reprise de jeudi, et c’est trop à nouveau. Deux jours que Petit d’Homme n’a pas reçu d’exercices parce que quand ils sont en réunion – à distance, pour le maître de Petit d’Homme, ils ne peuvent pas non plus envoyer les 4 lignes quotidiennes qu’ils écrivaient les autres jours.

On a donc sollicité Mamie à nouveau. Elle qui n’a jamais allumé d’ordinateur de sa vie entière, qui n’utilise un iPad que depuis sa retraite il y a quelques années, et qui galère encore souvent pour trouver ne serait-ce que l’adresse de ce blog, s’est révélée d’une autonomie déconcertante quand il s’agit de la scolarité de son plus jeune petit-fils. La voilà surfant sur Internet pour dégotter le programme de CE2, trouver des exercices adéquats, et elle a même réussi à télécharger des documents et les envoyer par mail à l’adresse de Petit d’Homme. Elle n’a eu à s’y reprendre qu’une seule fois et elle ne m’a même pas appelé pour s’en sortir. On est tous bluffés.

Comme quoi, le digital, ce n’est qu’une question de motivation…

Image par Gordon Johnson de Pixabay

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict