Je me lance…

Oui, je suis en retard, mais j'ai une bonne raison.

Je sais pas si vous aussi, vous avez beaucoup lu de newsletters pendant le confinement, mais le canal de communication le plus personnel qui soit revient en force. You’ve got mail. Ça fait encore son petit effet. Donc, il y a eu pas mal de lancement de newsletter ces derniers temps.

Parce que la newsletter, c’est personnel. Ça crée un lien. Et surtout, ça permet d’engager la conversation. Je parle de newsletter, bien sûr, pas de mail commercial qui vous rappelle que vous n’avez pas acheté la paire de chaussures en promo sur laquelle vous êtes allé faire un tour hier. Des histoires, quoi. Sans rien à vendre.

Alors j’ai décidé ce week-end de suivre la mode et de lancer ma newsletter.

En plus du blog / podcast ?

Ben oui. Parce que le blog, comme le podcast, c’est unilatéral déjà. Vous me lisez ou m’écoutez, je ne sais pas toujours qui d’ailleurs, mais vous avez peu de moyens d’entrer en conversation avec moi. Vous pouvez laisser un commentaire mais c’est visible de tous et ça n’est peut-être pas votre envie. Vous pouvez m’envoyer un message privé sur Facebook ou Instagram mais c’est parfois compliqué à trouver.

Alors que répondre à un mail, tout le monde sait faire. Vraiment.

Et puis on parlera d’autre chose

Le blog, c’est ce qu’il se passe dans ma tête. Parfois décousu, parfois intime, parfois pro, parce qu’on n’est jamais une seule facette de sa vie – je suis en même temps la maman de Petit d’Homme, la fille de Mamie, la femme de Cher-et-Tendre, la consultante de mes clients, la bénévole du Digital Pour Tous, la copine de mes copines…

La newsletter, c’est ce qui m’aura intéressé produit par d’autres. Parce qu’on est submergé d’informations dans tous les sens, surtout dans le milieu professionnel dans lequel j’évolue, le « digital » – ou le numérique, ça dépend de qui parle, mais vous voyez de quoi je parle. Le truc des Internet, quoi.

Il s’y passe plein de choses, donc. Tout va très vite. On peut facilement s’y perdre ou rater une information. Il ne se passe pas un jour sans que sorte une étude, une analyse, un nouvel outil, une annonce importante – ou qui semble importante, bref, c’est compliqué.

Et ça fait partie des obligations de mon métier, en plus de mes inclinaisons personnelles, que d’essayer de suivre cette actualité foisonnante et d’en tirer l’essentiel, pour ma compréhension et celle de mes clients. Bien sûr, je le partage sur les réseaux sociaux, Twitter et LinkedIn en tête, on est dans le pro, voyez-vous. Mais ce sont les algorithmes de ces réseaux qui décident qui voit ce que je partage. Alors que la newsletter, c’est une décision qui ne regarde que vous et moi. Human to Human, donc.

Learning expedition à nouveau

J’ai donc passé une grande partie du week-end à créer un formulaire – pas encore au point au niveau design, il faut que j’y passe plus de temps, voire que je change un thème WordPress sur mon site pro. À paramétrer mon compte d’envoi sur une plateforme de campagnes. À peaufiner ma première newsletter que j’espère envoyer demain matin…

Alors voilà, j’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir à mon sujet du jour. Même Flint Dimanche, ma grande source d’inspiration du dimanche, est arrivé plus tard aujourd’hui et je n’ai pas encore eu le temps de tout bien intégrer – mais ça m’a bien déculpabilisé d’être en retard également. Ils m’aident dans tous les cas, c’est fou…

On verra bien

Reprendre ce blog le premier jour du confinement m’a fait réaliser à quel point écrire était important – voire vital – pour mon équilibre. Faire de la curation, de l’analyse, du commentaire de contenu écrit par d’autres était l’étape logique suivante… pour compléter ce que je produis moi-même.

On verra bien si ça plaît. Vous pouvez vous abonner si vous êtes intéressé par des sujets plus pro, donc – rien sur Cher-et-Tendre ni Petit d’Homme. Et me répondre, donc, pour engager la conversation.

J’envoie la première demain. Enfin je crois. Si tout fonctionne comme prévu. C’est pas encore gagné. Mais Petit d’Homme retourne à l’école, alors j’ai gagné un peu de temps demain matin pour m’en assurer.

Photo by Anne Nygård on Unsplash

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict