On rigole ou bien ?

papa et fils avec panneau "make america think again"
Décidément j'arrête la télé hors fiction.

Trop c’est trop ! Je vais finir par arrêter d’écrire et de faire mon podcast si ça continue, ça m’énerve trop les infos en fait.

Je vous l’ai déjà dit, on aime bien Quotidien avec Petit d’Homme. Surtout le mardi quand Cher-et-Tendre travaille à Paris et qu’on peut même regarder entièrement sans passer sur les titres du 20h qu’affectionne Cher-et-Tendre.

Mardi soir, un des invités c’était Jérôme Salomon. Au début, je me suis dit qu’il avait un discours plutôt posé. Rassurant. Pas anxiogène pour deux sous. Avec une sémantique positive (« les jeunes sont la solution, pas le problème »). Mais il m’a un peu perdu sur l’histoire du respect des masques et de la distanciation sociale dans les amphis de la fac…

Le naïf

Je vous mets le lien vers le replay, mais il faut supporter près de 5 minutes de pub avant de regarder 15 minutes d’extrait, vous êtes prévenus !

Le pire, c’était les commentaires sur Twitter, en particulier des profs, qui n’ont pas encore compris qu’on n’est pas contact avec le masque… Un cas contact, c’est quand on mange avec quelqu’un ou qu’on lui fait un bisou sans masque, ou qu’on reste avec cette personne plus de 15 minutes sans masque. C’est Anatole qui m’a expliqué quand il a eu les infos par l’ARS. Donc les profs avec masques dans des classes de collégiens, lycéens, ou étudiants avec masques dans les 2 sens, ce ne sont pas des cas contacts. Donc oui, les profs peuvent aussi se limiter à 10 cas contacts par semaine – je doute qu’ils déjeunent ou dînent avec leur classe…

Mais quand même, je ne sais pas dans quelle fac Jérôme Salomon a été, mais la distanciation sociale dans les amphis, qui a aussi beaucoup fait réagir sur Twitter, ça m’a beaucoup fait rire. Personnellement je n’ai pas étudié en amphi, mais il suffit de lire quelques articles pour comprendre que beaucoup de facs n’ont pas la place de prendre des promos avec 1 siège sur 2. Le masque, sans doute, comme partout. La distance, non… Et si votre voisin.e a très soif, il ou elle peut passer pas mal de temps sans masque à vos côtés. Et là ça fait un cas contact. Entre étudiants, hein, pas avec le prof tout en bas là-bas, généralement avec pas mal de distance d’ailleurs avec même le premier rang.

Là où je le rejoins, c’est qu’on va bien devoir apprendre à vivre avec. Donc il faut rouvrir les endroits qui gèrent très bien la distanciation sociale et les jauges (événements professionnels bien équipés, salles de sports, par exemple), et marteler la pédagogie.

En revanche, il faut arrêter de croire que les jeunes vont tous se responsabiliser et ne se voir qu’à 10 ou moins. Ne pas embrasser sa grand-mère, ils le font sans doute. Limiter leurs interactions sociales, j’en doute un peu plus – ou alors ils sont beaucoup plus matures que mes potes et moi au même âge – déjà avoir un conducteur désigné, c’est compliqué, mais un « capitaine de soirée Covid », j’y crois très peu… Même si le discours de Jérôme Salomon les brossait bien dans le sens du poil.

Le gourou de secte

Couchée passablement énervée donc mardi soir, je me lève mercredi matin avec les bruissements du débat de la nuit passée… Et c’est encore pire que mes pires cauchemars. Je ne m’attendais pas à ce que le débat soit policé. Mais a minima intelligible. Les extraits que j’ai regardés mercredi matin m’ont déprimé encore plus.

Mardi soir, l’excellente newsletter du soir TTSO qui se termine régulièrement par un sondage nous demandait notre avis sur le vainqueur de l’élection présidentielle US. J’avais déjà répondu Trump. Je persiste et je signe. Ça fonctionne, son cirque. Au mieux, il est élu, au pire, il ne l’est pas et c’est la guerre civile, comme il l’a déjà sous-entendu – et il a même lancé un subtil appel aux armes qui a résonné dans tous les groupes de milice blanche sur Facebook. On va finir par espérer qu’il soit élu en fait, pour éviter que les US soient à feu et à sang. Il est fort, quand même…

C’est devenu de plus en plus compliqué d’expliquer les faits de ce monde à Petit d’Homme. Parce que ça ne fait pas grand sens, en fait…

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Photo by Jose M. on Unsplash