Quand la réalité dépasse la théorie du complot…

trump - le monde va mal
C'est encore pire que ce que j'avais imaginé.

J’avais donc imaginé que le Covid19 de Trump était un fake, ou qu’ils allaient l’utiliser contre les démocrates en les accusant de les avoir contaminés.

Mais en fait, ils ont réussi à faire pire.

Dissimulation

D’abord, ils ont caché l’état réel du président – et minimisé les choses. On devrait pourtant le savoir avec cette administration, mais ils ont réussi à s’emmêler les pinceaux suffisamment pour être découvert. Des erreurs de date, des omissions de réponse, bref, une cacophonie incroyable.

C’est là que j’ai commencé à me dire qu’il l’avait sans doute vraiment, le Covid. Et sans doute depuis plus longtemps que sa propre révélation sur Twitter.

On découvre aussi petit à petit que quand il dit qu’il se fait tester régulièrement, le Président, en fait, il veut dire qu’il fait tester son staff. Lui même, pas si souvent que ça, en fait… Je comprends, le test n’est pas des plus agréables. Mais au moins, il peut avoir l’assurance d’avoir ses résultats plus rapidement qu’Anatole

Retournement de situation

Il ne faut pas oublier que Donald Trump a surfé sur une célébrité acquise lors d’une émission de télé-réalité, et qu’il a été conseillé par un des producteurs de télévision des plus performants, puisqu’il a créé de toutes pièces Fox News, Roger Ailes. Il faudrait d’ailleurs que je fasse un billet / épisode sur The Loudest Voice in the Room, qui raconte l’ascension de Roger Ailes – j’ai lu le livre et vu la série, mais je digresse.

Donc il s’est mis en scène à l’hôpital – quelques médias vigilants ont remarqué qu’il signait en fait des feuilles blanches. Puis il s’est mis en scène dans son petit tour en voiture depuis l’hôpital – absolument nécessaire, n’est-ce pas, de prendre l’air dans une voiture fermée. Enfin, il s’est mis en scène pour son retour de l’hôpital.

Je ne passerai pas de temps sur la mise en danger de tous ceux qui l’entourent, qui certes ont accepté de donner leur vie pour sauver le président et la république, qu’ils soient des services secrets ou de l’armée. Je pense qu’ils n’imaginaient pas cela quand ils se sont engagés, mais bon.

La cerise sur le gâteau, le pompom, l’apothéose de tout cela, c’est quand même son discours de retour. Parce que traverser la pelouse et monter l’escalier ne suffisaient pas en démonstration de virilité. Son discours nous explique qu’il a choisi d’attraper le virus, qu’il s’est mis en première ligne, parce que c’est un leader.

🤔

Oui. C’est ce qu’il a dit. Qu’il prenait des risques pour l’Amérique. Que l’Amérique a besoin de leaders comme lui. Que les leaders qui ne prennent pas de risque avec le virus ne sont pas de vrais leaders – je suis sure que Merkel, Macron, et tous ceux qui lui ont souhaité un prompt rétablissement tout en portant le masque sont ravis de l’apprendre. Qu’il a battu le Covid et que avec un peu de volonté tout le monde peut s’en sortir.

🧐

Donc là en fait Trump se voit en Bruce Willis dans Piège de cristal. En Rambo au Vietnam. Il a combattu le virus et il a gagné. D’ailleurs, il a enchaîné le lendemain en comparant le Covid à… la grippe.

Ouf, j’avais raison sur un truc. Une grippette. Il n’y a pas d’équivalent anglais, mais c’est ce qu’il voulait dire. Parce que l’oxygénation, l’hospitalisation, le cocktail de médicaments coûteux dont certains sont encore au stade expérimental sont accessibles à tous, n’est-ce pas ? Ou alors n’ont rien à voir avec son rétablissement, provoqué par la seule force de sa volonté hors du commun ?

Le monde va mal

Assez parlé des US, revenons de ce côté ci de l’Atlantique, parce que ça bouge quand même.

Les restaurants ont eu droit à leur protocole renforcé pour ne pas fermer – ceux de Marseille ont donc pu rouvrir puisqu’il n’était pas question de fermer ceux de Paris.

Les universités dont je parlais suite à la sortie incroyable de Jérôme Salomon ont finalement reçu un nouveau protocole… et moins de 24h pour le mettre en oeuvre. Parce c’est connu, c’est agile, une fac…

Mais les salles de sport sont toujours fermées alors que la ligne 13 ne désemplit pas… Cher-et-Tendre a toujours mal au genou, donc pour l’instant c’est pas plus mal. Pour nous. Pas pour les salles de sport.

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Photo by Charles Deluvio on Unsplash