Pétris de contradictions

route avec des arbres rougis d'automne
La nature humaine est ainsi faite.

C’est fou quand même, la capacité de l’être humain à passer du rire aux larmes, ou des larmes au bonheur…

L’ambiance est toujours aussi anxiogène. Pluie, Covid19, décapitation, crise économique… tout ça ne présage rien de bon pour la fin d’année. Et pourtant.

Et pourtant on chantait à tue-tête dans la voiture pour partir quelques jours mercredi matin. 150 kms à passer de La Salsa du Démon à La Bohême, de Un Homme Debout à Formidable, de Mama Africa à Pendant 24h. Même si pendant Rentrez Chez Vous, j’ai pensé que ça pourrait arriver de mon vivant, pour la première fois depuis que la chanson est sortie. Ça m’a perturbé.

Parents indignes ?

On s’est quand même fait la réflexion, avec Cher-et-Tendre, que c’est peut-être pas idéal que Petit d’Homme connaisse par coeur les paroles de Parle à ma main ou de Prince Charmant (oui, ça nous arrive d’écouter du Keen’V, j’assume. Cher-et-Tendre moins, mais moi j’assume). On ne sait absolument pas ce qu’il en comprend. Il faudrait qu’on en parle avec lui, d’ailleurs…

Quand on y pense, en fait, on est plutôt du genre à vivre avec Petit d’Homme comme s’il était déjà grand et s’il pouvait tout comprendre. Ce qui est quand même dingue quand on pense que Cher-et-Tendre ne le laisse pas marcher sur le trottoir sans lui prendre la main… Pétris de contradictions, je vous dis.

Tout à l’avenant

C’est un peu notre lot à tous, non ? Enfin j’espère.

On fait attention à respecter les gestes barrière, mais on manipule les écrans sans trop faire attention – enfin si, depuis l’article, on le fait, mais avant, moins quand même.

Cher-et-Tendre a toujours mal au genou, mais il est sur le practice de golf au moment où j’écris (et enregistre) ces lignes.

Petit d’Homme veut montrer qu’il est « grand », mais il a peur de se lâcher en vélo.

Le gouvernement impose la fermeture des salles de sport, mais pas le télétravail.

On est censés ne pas mélanger les générations, et on va se retrouver à 6 certes, mais de 9 à 69 ans pendant 6 jours à la maison parce que ça fait quand même trop longtemps. Masques et deux tables pour manger histoire de garder les distances, mais de 9 à 69 ans.

Je me plains de ne pas avoir assez de temps pour bosser, mais j’écris ces lignes avant que de m’y mettre.

À quoi on se raccroche ?

J’ai toujours été fascinée par la résilience de la nature humaine. La capacité de rebond. L’optimisme naturel qui nous habite – bien sûr, il y a des exceptions.

J’ai un peu l’impression de replonger dans mes cours de philo d’il y a … très longtemps en fait. Toute la période qui nous arrive nous oblige à plus d’introspection qu’à l’ordinaire. À plus de priorisations. Quand on ne peut voir que 6 personnes par semaine, lesquelles on choisit ?

Je suis fan de dystopies. J’en ai lu une palanquée, de la 5ème vague à Station Eleven, de Hunger Games à Divergent, de The 100 à La Sélection. Et on y retrouve à chaque fois cette capacité de la nature humaine à réclamer d’user de son libre arbitre, à combattre les oppressions et autres autocraties dictatoriales, à faire corps souvent dans un grand élan de solidarité d’ailleurs. Mais ça, ce sont les livres.

Ce qui nous arrive est différent : nous ne sommes pas les seuls survivants de l’espèce humaine, nous sommes dans le process d’arriver à survivre… La partie dont les dystopies ne parlent pas. (Quand elles en parlent, comme dans Station Eleven, c’est pour nous expliquer qu’il reste moins de 1% des gens en quelques semaines. Nous n’en sommes évidemment pas encore là. Ni même sur le chemin.)

Nous sommes donc en terre inconnue. Et la collision de deux dangers différents ces derniers jours est aussi assez inédite. Marche blanche masquée. Indignation sur les plateaux télé en se lavant les mains au gel hydro-alcoolique. Prises de parole du chef de l’Etat qui se succèdent… et ne se ressemblent pas.

Le monde devient fou. C’est de pire en pire.

Alors on va continuer à chanter.

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Photo by Karsten Würth on Unsplash