Un jour après l’autre

lettres néon "you are what you listen to"
Un jour sans fin, quoi...

Je ne sais même plus sur quoi écrire. Partager un quotidien qui est somme toute assez banal, qui devient presque routinier… rien à voir en fait avec le #ConfinementSaison1, où on attendait la lumière au bout du tunnel. Là, on construit des trucs dans le tunnel, on se résigne à y rester encore longtemps, je crois.

Je ne sais pas quoi espérer

En fait, j’ai l’impression qu’un certain nombre de choses feront à présent toujours partie du paysage. C’est fou non ? Tout cela n’a commencé que le 17 mars… c’est à dire il y a exactement 8 mois. Même Petit d’Homme a eu besoin de plus de temps pour sortir.

Les mêmes discussions sur ouvrir ou fermer tel ou tel secteur du commerce. Les mêmes fake news, ou presque, avec du recyclage de vieilles fausses rumeurs qui datent. Les mêmes opposants politiques qui auraient pris des décisions différentes, bien sûr.

Et si on se renseigne un peu – dommage, il n’y a plus Flint Dimanche en ce moment pour me faire le tri du vrai du faux sur ce que je lis, je dois assumer mes conclusions chancelantes, – enfin je me suis renseignée un peu, et j’ai l’impression quand même que la logistique du vaccin sera encore plus compliquée que tout ce qu’on a vécu jusque là…

Mais il reste des gens qui espèrent. C’est ubuesque. Le monde entier va mal, Trump refuse de concéder, les Proud Boys commencent d’ailleurs à sortir du bois, les Français dépriment – je vous rappelle qu’on est en Novembre, le pire mois pour cela, on ne sait pas si on pourra se déplacer à plus de 1 km de chez soi pour les vacances de Noël, mais les opposants politiques se placent déjà pour 2022.

Donc rien ne change…

J’ai bien besoin de bonnes nouvelles. J’ai trouvé la liste des 10 chansons censées – d’après une IA – nous donner la pêche. Le contexte de la chanson ayant apparemment son importance, la liste ne comporte que des chansons en anglais, donc on rate des vraies chansons feel good à la française comme les Cornichons ou La Salsa du Démon, c’est ballot.

Alors je vous propose la liste, au cas où ça puisse aider :

10 – Walking on Sunshine, de Katrina and the Waves. Bof.

9 – I will survive, de Gloria Gaynor. Oui, ça donne la pêche, mais on peut plus aller voir un match de foot.

8 – Livin’ on a prayer, de Bon Jovi. Ne me lancez pas sur le débat des prières de rue. Pas de prière de rue. D’aucune religion. Un point c’est tout.

7 – Girls just want to have fun, de Cyndi Lauper. J’ai peur que cette chanson ne soit sacrifiée à l’autel des néo-féministes qui refusent qu’on souhaite parfois revendiquer nos différences…

6 – I’m a believer, des Monkeys. Cf. les prières de rue, encore…

5 – Eye of the Tiger, de Survivor. Pas sure que la représentation de l’opposition de Rocky à Mister T soit du goût de tout le monde en ce moment.

4 – Uptown girl, de Billy Joel. Comme si on avait besoin de se rappeler des différences sociales dans nos villes.

3 – Good vibrations, des Beach Boys. Me faire penser à la plage en Novembre alors qu’on ne pourra pas partir au soleil cet hiver, c’est cruel.

2 – Dancing Queen, de Abba. J’adore Abba, mais on l’a quand même trop entendu, celle-là, non ?

1 – Don’t Stop me now, de Queen. Pas leur meilleure, pour moi. Et puis j’ai un peu l’impression que c’est le virus qui parle, non ?

C’est officiel. Il n’y a plus aucune chanson qui me donne la pêche.

Et vous, qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ?

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Photo by Mohammad Metri on Unsplash

Leave a Comment