Par où commencer ?

Distributeur de journal US Today avec la Une "Pro Trump Mobs storm US Capitol"
On n'est même pas mi-Janvier...

Quand on s’est tous souhaité bonne année il y a tout juste quelques jours, on s’est généralement souhaité une année plus simple que 2020, et on était tous plein d’optimisme… On n’aurait pas dû se souhaiter bonne année. On s’est porté le mauvais oeil… et on a vécu une semaine de dingue.

Semaine de dingue en France

Ca a été le bazar sur la vaccination. On va pas revenir dessus ? Si un peu quand même. Parce qu’apprendre que depuis début Décembre, il y a non pas un, non pas 2, mais 3 cabinets de conseils – même peut-être 4, personne n’est sûr.

Donc beaucoup d’argent, et supposément de neurones, pour arriver à un document de 45 pages et un process incompréhensible… mis quasiment à la poubelle au bout de 2 jours sur le terrain.

Je ne vais pas cracher dans la soupe des consultants, elle m’a nourri et me nourrit encore. Mais il y a consultant et consultant. Ceux et celles qui pondent des slides et des process sans jamais avoir travaillé sur le terrain, et celles et ceux qui mettent leur expérience et leur expertise pragmatique au profit d’entreprises qui en ont besoin à un instant t. Vous avez compris de quelle sorte je me revendique.

Il paraît que ça va mieux, et que ça va aller de mieux en mieux. J’espère. Il est vrai qu’on voit à présent tous les médecins de plus de 50 ans connus – et depuis 9 mois, on en connaît un paquet – se faire vacciner sous les caméras. Tant mieux. On aurait dû commencer par ça.

Semaine de dingue aux US

Peut-être que je suis un peu chafouine parce que j’ai peu dormi la nuit de mercredi à jeudi, du 6 au 7 janvier, vous voyez de laquelle je parle ?

Après quelques minutes sur les chaînes infos françaises, j’ai basculé sur CNN, et je suis restée complètement scotchée. J’ai allumé Twitter sur le téléphone pour me sentir moins seule et j’ai commencé à échanger. Avec des amis, des proches, des connaissances, des inconnus, en français, en anglais…

Je le pensais capable de tout, mais à ce stade je m’étais convaincue que j’avais été trop pessimiste. Finalement pas. C’est mon arc-en-ciel dans le ciel noir, et il est bien mince.

L’autre arc-en-ciel, c’est que les plateformes ont enfin compris qu’il fallait qu’elles se mouillent. Beaucoup se plaignent que c’est trop tard. C’est pas faux. Mais c’est mieux que rien, et ça crée un précédent.

Pas top à la maison non plus

Entre mon dos en vrac et Petit d’Homme qui « oublie » de noter ses évaluations dans son agenda, on a eu une semaine pas drôle à la maison non plus.

Alors certes, mon grand âge n’arrange pas les choses, et si j’arrive à peu près à voir à présent, je ne me baisse pas encore normalement 10 jours après le dernier rendez-vous chez l’osthéo. Un nouveau matelas est arrivé il y a quelques jours, j’y ai mis tous mes espoirs.

Mais c’est surtout Petit d’Homme qui nous a fait tourner en bourrique cette semaine, Cher-et-Tendre et moi. Il est revenu avec des évaluations notées dont nous n’avions jamais entendu parler. Donc que que nous ne l’avions jamais fait travailler. Inutile de vous préciser qu’il ne les a pas travaillées tout seul non plus. Les résultats ne sont donc pas les mêmes que celles pour lesquelles on est prévenus…

Son excuse : il a « oublié » d’inscrire les évaluations dans l’agenda. Mouais. Cet enfant qui connaît par coeur toutes les caractéristiques des 800 et quelques Pokémon et des 500 et quelques personnages d’Animal Crossing blâme sa mémoire. Pas crédible.

On est allé cafter à la maîtresse qu’elle vérifie son agenda à présent. Je sais, c’est moche. Mais on va à l’efficace. Parce que les semaines sont dingues, déjà, non ?

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Photo by little plant on Unsplash

Leave a Comment