La charge physique

Main manucurée qui porte un poids
Ça va durer encore longtemps ?

J’ai l’habitude de porter une grande partie de la charge mentale du foyer, ça ne me pèse (presque) plus. Mais ce dont je parle moins dans ces pages / épisodes, c’est du fait que Cher-et-Tendre porte quand même une part non négligeable de la charge physique : les aller-retours à l’école de Petit d’Homme, les courses diverses et variées, une grande partie des lessives, les repas tous les soirs…

Il peut point

Sauf que depuis jeudi, Cher-et-Tendre est en béquilles après son opération du genou, et il a interdiction de marcher trop, de plier sa jambe à plus de 90 degrés, et de rester trop longtemps debout pendant un moment. Et si j’avais à peu près anticipé la journée de jeudi en réduisant les réunions à la fin de journée seulement, j’avais mal évalué l’impact sur mon quotidien. D’autant plus que Petit d’Homme n’avait pas à aller à l’école vendredi, il n’y avait que sa télé-école à encadrer.

Je ne sais pas si j’ai vieilli ou si le fait d’être 3 – 4 avec Doudou – change les choses, mais c’est beaucoup plus à faire que la dernière fois que j’ai tout pris en charge. Soit il y a bientôt 15 ans avant l’arrivée de Cher-et-Tendre. Et en parallèle de ma journée de boulot slash rédaction de contenu slash activités non rémunérées mais passionnantes, ça fait beaucoup.

La charge physique mentale

Il va de soi que la charge mentale habituelle n’est pas diminuée, loin de là. Je vous passe les détails inintéressants, mais vous voyez le topo.

Je me rends compte que je suis une privilégiée de ne pas avoir la charge physique d’habitude. Que de nombreuses femmes n’ont pas ma chance, et qu’elles sont capables, elles, de ne pas faire trop cuire la viande au four comme j’ai fait le premier soir. Elles arrivent à finir leur production du jour et à s’occuper du foyer – ce que je n’ai pas réussi à faire le deuxième soir, j’ai dû interrompre mon boulot pour le dîner – encore. Moi qui suis si organisée dans la gestion de la charge mentale, la charge physique m’a tuer.

Question d’habitude me direz-vous. Certes. Mais j’espère quand même que Cher-et-Tendre va se remettre plus vite qu’il ne me faudrait pour prendre l’habitude et devenir plus efficace.

Sujets bâclés

Me voilà donc à vous parler de mon quotidien pas si intéressant que cela alors qu’il se passe quand même plein de trucs.

Merci d’avoir voté pour moi aux Awards Podcastéo. Je ne suis pas arrivée dans le top 4 nécessaire pour être au deuxième tour, ni dans le top 20 nécessaire pour être mise en avant par l’association. Je suis arrivée 23ème dans une des catégories quand même, vraiment merci de votre soutien. Je ne suis pas déçue, les podcasts qui arrivent en tête ont déjà des grosses communautés – et de gros moyens de communication.

Sur un tout autre sujet, on va enfin arrêter de rêver secrètement que nos enfants sortent dans la botte de l’ENA tout en clamant haut et fort que le système est trop élitiste. Pas sûre d’avoir tout compris sur le remplacement, d’ailleurs, à part que ça fusionne 13 formations en 1 et que la botte ne se décidera pas au classement de fin d’études mais après quelques années de vie professionnelle. Sur quels critères, j’ai pas encore eu le temps de trouver. Encore un truc où la vision et le pourquoi sont pas si mal mais le comment n’est pas encore complètement calé…

Les vacances ont officiellement commencé partout en France. Non seulement on a les enfants à la maison, mais en plus on n’a même pas 2h pendant lesquelles ils ont des devoirs à faire. Ça va être long.

Les chiffres ont fait semblant de baisser pour mieux repartir à la hausse. Souci de remontées des infos fiables ou déjà contre-coup d’un week-end de Pâques festif malgré les consignes ? On verra d’ici quelques jours.

Mais la terrasse s’éloigne tel une oasis à chaque fois que je pense en être proche.

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Si vous appréciez lire ce blog ou écouter le podcast, vous pouvez m’offrir un café ou une coupe de champagne. Et laissez moi un message quand vous le faites, que je puisse vous inviter à en boire un vrai quand on pourra aller en terrasse !

Photo by Kelly Sikkema on Unsplash