Dis, c’est dans longtemps les vacances ?

Kindle et piscine
On regarde pas plus loin que le bout de nos nez...

Alors, oui, les terrasses rouvrent aujourd’hui. Oui, on va pouvoir retourner en boutique, au cinéma, au théâtre, dans les musées, et dans pas longtemps même dans des événements. On va même peut-être pouvoir enlever le masque, dis…

Mais heureusement qu’il reste le couvre-feu, parce que je suis crevée, moi. Pas vous ?

L’essentiel

On est tellement accroché à la moindre libération qu’on en oublie qu’on est épuisés. Lessivés. Essorés.

La faute à Zoom, bien sûr. Aux journées sans frontière entre le pro et le perso. Aux infos dans tous les sens, et surtout leur contraire. Aux vacances scolaires passées sans bouger, sans vraiment arrêter de bosser, du coup, sans dépaysement. Sans coupure du rythme.

Mais en fait, dans 7 semaines, c’est le début des vacances scolaires d’été. Oui, l’été, le truc où il fait beau et chaud, où on boit du rosé en terrasse, et où les vêtements se font plus légers et souvent plus courts… Mais si, tu t’en souviens, c’était il y un an, un siècle, une éternité…

Piscine transat bis

Bon, on n’est pas encore reparti comme en 2019, on ne quittera pas le territoire, mais quitter la Nouvelle Aquitaine, déjà, ça va faire du bien.

Piscine, lecture, un peu de visite, pas mal de rosé, et beaucoup d’amis. Le rêve.

L’horizon

Et c’est important de garder les yeux rivés vers cet horizon de sérénitude et plénitude, parce que autour de nous, c’est pas folichon quand même.

Côté Covid

Pas de rendez-vous Chronodose pour Cher-et-Tendre ou moi encore. On en trouve sur Chronodose, mais à chaque fois qu’on clique sur Keldoc, le créneau a disparu ou n’est pas réservable. C’est fatiguant. C’est loin, le 15 juin, mais je sens qu’on va devoir patienter jusque là.

Pas de nouvelles fort rassurantes des variants, quand on voit ce qui pend au nez du Royaume-Uni par rapport au variant indien. Finalement, ce n’est pas plus mal qu’on ait peu d’Astra-Zeneca ici…

Côté adolescents

La mère de Marjorie, et sa soeur, sont d’une dignité époustouflante. Les politiques de tous bords qui s’écharpent sur des bouts de solution à grand renfort de lois nouvelles sont d’une prédictibilité affligeante.

Je ne suis pas certaine que pénaliser les parents, les rendre encore plus impécunieux sans allocs ou plus difficilement employables avec un casier judiciaire aille dans le bon sens. Surtout, si l’impact sur les parents avait un effet sur les enfants concernés, ça se serait déjà vu, non ? Alors oui, les parents n’y arrivent pas. Mais il faut à mon sens les aider et les accompagner, pas les accabler. C’est un peu facile de juger une mère célibataire dans un logement social avec plusieurs enfants et sans doute du mal à joindre les deux bouts quand on est avocat ou élu de la République, avec un deuxième parent, un support system établi – et parfois rémunéré, tout cela depuis un plateau télé. Non ?

Côté politique tout court

C’est du grand n’importe quoi. Entre partis qui se déchirent et extrêmes qui se frottent les mains, on n’est sans doute pas au bout de nos surprises. Et pas dans le bon sens.

C’est tellement n’importe quoi que je ne commenterai pas de peur de me mélanger les pinceaux entre qui est avec ou contre qui. Parce qu’on s’y perd, non ?

Côté international

Je ne commenterai pas non plus. J’ai réussi à éviter les trolls sur ce blog et podcast depuis 15 mois, je vais pas ouvrir la porte à toutes les fenêtres en prenant la parole sur LE sujet où quoi qu’on fasse, on fâche des gens. Surtout que franchement, on n’y connaît rien et on n’y comprend rien.

La seule citation qui vaille : « si tu crois avoir compris le conflit israélo-palestinien, c’est que tu n’as rien compris ». Je l’ai lue ce matin, je ne sais même plus où, je n’ai pas pensé à la sauvegarder. Mais je la trouve plutôt juste.

7 semaines, donc

Avant les vacances scolaires de l’été. Accompagnées de la fin du couvre-feu et de la majorité des restrictions, voire peut-être même du port du masque en extérieur.

Et on va avoir droit pendant tout ce temps là aux ultracrépidariens du foot. Ça va nous changer de ceux du Covid, non ?

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Si vous appréciez lire ce blog ou écouter le podcast, vous pouvez m’offrir un café ou une coupe de champagne. Et laissez moi un message quand vous le faites, que je puisse vous inviter à en boire un vrai quand on pourra aller en terrasse !

Photo by Perfecto Capucine on Unsplash