Trop jeune, trop vieille…

Bière avec mousse
Je suis pile entre les 2 âges.

Je suis trop jeune

Donc avant 50 ans, on ne peut pas encore aller se faire vacciner. Certes, le gouvernement a avancé la date du 15 juin au 31 mai, mais bon, pas encore.

En plus, ça ne change rien pour nous. Avec le départ de Cher-et-Tendre accompagner ses élèves en tournoi de tennis dans le Sud de la France, il nous fallait la première dose soit maintenant, soit la deuxième quinzaine de Juin. Sinon, on rate la deuxième dose. Donc pour nous ça ne change rien. Avec un peu de chance, ça nous fera plus de place à partir du 15 juin, remarque.

Et puis c’est sympa d’être trop jeune pour un truc.

En même temps..

Je suis aussi trop vieille pour des choses. En particulier, le concert test de Indochine pour lequel il manque environ 5000 volontaires. Qui doivent donc être âgés de 18 à… 45 ans.

Parce que c’est connu, les gens nés avant 1975 ou 76 ne peuvent pas aimer Indochine, n’est-ce pas ?

On parle des variants régionaux ?

Décidément, la France est le pays des variants régionaux. Quand le Brésil, l’Afrique du Sud ou l’Inde ont leur variant, on a eu droit au variant breton d’abord, au variant bordelais ce week-end. Avec tellement de couverture médiatique que j’ai reçu des SMS bienveillants me demandant si on était touchés. On ne l’est pas, c’est très circonscrit, on parle de 46 personnes, pas non plus la moitié de la ville. Et pas du tout dans notre quartier.

Variant corse

Quand on a entendu parler du variant breton, j’étais étonnée de l’appellation régionale. Et je m’attendais à ce que le suivant soit le basque. Ou le corse…

Mais en Corse, je ne sais pas comment ils ont fait, ils ont déjà donné une première dose à quasiment 41% de l’île. Quand la métropole dans son ensemble n’atteint pas encore les 33%. Il semblerait que Nice et le pays Basque soient aussi arrivés à de bons pourcentages. D’après CovidTracker, en tous cas.

CovidTracker

CovidTracker, dont le créateur vient de recevoir l’ordre national du mérite à titre exceptionnel, par le Ministère de l’Economie. D’aucuns s’étonnent sur Twitter que ce ne soit pas le ministère de la Santé. Moi je continue de m’étonner qu’une telle initiative ait dû être portée par un indépendant. Question d’agilité ? Parce qu’il n’y avait pas besoin d’un appel d’offres en 14 étapes ?

J’ai mentionné qu’il avait 24 ans, le jeune homme ? La moitié de mon âge pile. Et j’ai pas du tout de médaille, de l’ordre du mérite ou autre. Trop vieille, j’vous dis…

On parle des terrasses ?

Vous deviez l’attendre, mon debrief de la première terrasse de mercredi ? Elle était parfaite. Une table libre à 16h en plein soleil nous tendait les bras. La bière avait un joli col. Bon, je ne suis pas certaine que la demi-jauge était respectée… mais c’était le cas sur toutes les terrasses devant lesquelles je suis passée mercredi et depuis.

Bière mercredi après-midi à Bordeaux, dîner à Paris jeudi soir, dîner à Bordeaux samedi soir… Je n’arrête plus. J’aurai préféré qu’il fasse moins froid, quand même. Moins humide. Mais c’est déjà ça…

J’aimerai bien un peu de soleil

Oui je sais, on nous propose une main, on veut le bras, toussa toussa. Mais un peu de soleil, ça serait trop demander ? Une douceur dans l’air. Une caresse sur le visage.

Allez, on ne va pas se plaindre, on se sent tous plus légers depuis mercredi. Au sens figuré bien sûr, parce qu’il va me falloir plus de 3 jours (3 semaines ? 3 mois ? 3 ans ?) pour revenir à ma silhouette d’il y a 15 mois. Si j’y arrive un jour. Cher-et-Tendre et moi allons faire du shopping demain. Histoire d’avoir de quoi retrouver une activité extérieure à nos poids actuels.

En parlant de Cher-et-Tendre, il reprend en plus le boulot après 6 semaines de convalescence, donc tout le monde est content. Lui parce qu’il travaille, et Petit d’Homme et moi parce que… il travaille. On se contente de peu, non ?

Même si j’ai peur que les mauvaises habitudes ne reviennent vite, et qu’on ne se contente pas de peu longtemps. Enfin, si les variants nous laissent kiffer un été au moins comme l’an dernier. Pas vraiment comme avant, mais pas confinés non plus.

6 semaines. Putain, 6 semaines.

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Si vous appréciez lire ce blog ou écouter le podcast, vous pouvez m’offrir un café ou une coupe de champagne. Et laissez moi un message quand vous le faites, que je puisse vous inviter à en boire un vrai quand on pourra aller en terrasse !

Photo by engin akyurt on Unsplash