Images d’Epinal

IMF21, du lundi 21 au vendredi 25 juin, 60 speakers, 30 masterclass, invité d'honneur exceptionnel Seth Godin
... à Rennes

Je viens de passer 1 jour et demi à Rennes. Enfin, 24h, en fait, mais le temps de trajet rajoute un peu. Parce que pour aller à Rennes depuis Bordeaux, il faut passer par… Paris. Sauf à conduire. Et franchement, autant passer par Paris, tu ne changes même pas de gare.

La pluie

Depuis que je vis à Bordeaux, j’ai appris qu’il pleut beaucoup sur la côte Atlantique. Mais à Bordeaux, c’est souvent intermittent, et il y a toujours de la lumière au moins un peu dans la journée. En plus, on sortait d’une tempête incroyable qui avait quand même fait s’écrouler 2 immeubles du vieux Bordeaux, donc je pensais que c’était passé, et que le mauvais temps s’était éloigné vers le centre et le Nord.

Bon, j’allais en Bretagne, j’ai quand même pris un parapluie dans la valise au cas où.

Mais c’était pire

Il n’a pas beaucoup plus, pour être honnête, mais qu’est-ce qu’il a fait gris ! Et froid ! Je ne m’attendais pas aux 38° qu’on a eu toute la semaine dernière dans mon Sud-Ouest pas natal, mais bon, j’ai quitté Bordeaux à plus de 25° et je suis arrivée à Rennes avec.. 16°. Ça fait un choc.

Donc j’ai passé 24h en Bretagne, sous la grisaille et quelque bruine. Quand les Bretons se plaignent qu’on a une mauvaise image de leurs contrées… peut-être, mais c’est un peu mérité, non ?

Le voyage

La gare de Rennes est hallucinante. On dirait l’aéroport de Marrakech rénové, tout beau, tout de métal, avec plein de boutiques et tout.

Vous le savez si vous me lisez / m’écoutez régulièrement, je prenais souvent le TGV avant la Covid. Genre 1 fois par semaine en aller-retour Bordeaux-Paris, donc souvent. Et ce voyage est donc devenu mon étalon pour tous les voyages.

En fait, on est bien lotis, sur le Bordeaux Paris. On a les rames les plus modernes depuis déjà un bail (je les ai eues aussi pour Rennes, mais beaucoup s’extasiaient, ça a l’air plus récent sur cette ligne). Et on a un Wifi stable. Dans le Paris-Rennes (puis le Rennes-Paris le lendemain), la connexion Wifi sautait toutes les 5 minutes, ce qui rend le boulot délicat et l’enregistrement du podcast impossible.

Mais en fait on s’en fout

Ce qui compte, ce n’est pas le voyage, c’est la destination.

Pourquoi Rennes ? Parce que Inbound Marketing France. Un événement du marketing et du digital, 4ème édition, un peu – beaucoup remaniée pour s’adapter à la Covid 19, hybridé entre 1 semaine de diffusion de conférences, masterclass, et autres tables rondes sur le web, et une journée de tournage en présence de VIP dont 3 diffusées en direct. Et événement qui m’a fait confiance pour une partie de l’animation, activité que j’apprécie particulièrement parce que pour animer une masterclass ou une table ronde il faut se documenter, farfouiller, apprendre… Et j’adore apprendre.

En plus, et j’en ai encore des étoiles dans les yeux, une des conférences diffusées en direct que je co-animais était celle de l’invité d’honneur, Seth Godin. Si tu n’es pas de ma partie du marketing, tu n’as aucune idée de qui c’est, et ce n’est pas grave. Si tu grenouilles dans les milieux marketing / tech / digital, tu en as forcément entendu parler. Si tu es un de mes étudiants, je t’ai saoulé avec ses théories et pratiques d’un marketing raisonné, respectueux, centré sur le client comme toutes les marques clament de le faire mais peu y arrivent vraiment. Seth était en direct de New York, Covid oblige, et nous à Rennes donc.

Les quelques participants (une soixantaine) de la salle étaient passionnés comme moi, et ont pu aussi lui poser des questions. On leur a proposé de les poser en français, pensant que peu allaient prendre cette option. Que nenni. La quasi majorité a été posée en français, dont Seth ne parle pas un traître mot. J’ai donc traduit – ce qui est un métier, je le rappelle, indépendamment de la qualité de maîtrise d’une langue, et pas du tout le mien, de métier. J’ai fait quelques raccourcis quand les contextes étaient trop riches, coupé en petits bouts quand les questions étaient trop longues, et apprécié chaque minute des réponses de Seth.

Une vraie midinette. C’est ça que doivent ressentir les fans de groupes de rock, je crois.

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict

Si vous appréciez lire ce blog ou écouter le podcast, vous pouvez m’offrir un café ou une coupe de champagne. Et laissez moi un message quand vous le faites, que je puisse vous inviter à en boire un vrai quand on pourra aller en terrasse !

Image fournie par Inbound Marketing France

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.