Je deviens parano

Et c'est pas fini...

Vous avez vu The Great Hack, un documentaire sur Netflix à propos de l’affaire Cambridge Analytica ? Ça date un peu, certes. Je ne l’ai vu que récemment. Mais je me suis surprise à me demander si les événements actuels aux US n’étaient pas, comme en 2016, provoqués, ou suggérés, ou carrément organisés par une puissance étrangère. On est en année d’élection, non ? Je deviens complètement parano, mais il y a de quoi.

Parce qu’avec mon métier, je ne peux pas dire que je ne sais pas, sur les données personnelles. Je sais pas mal de choses. Pas tout, bien sûr. Mais quand même. D’ailleurs, depuis la naissance de Petit d’Homme où on a mis une photo de nourrisson réservée à certains amis et membres de la famille, – mais dispo quand même pour Facebook, on n’a plus publié de photos de Petit d’Homme sur Facebook.

Cher-et-Tendre et moi avons quand même encore un profil chacun sur Facebook. J’y ai même créé une page pour le podcast. C’est pratique. En échange de nos données personnelles, on le sait. Mais on reste. J’en connais qui n’y restent pas. J’admire leur courage. Je l’ai pas encore. C’est vraiment pratique.

Mais on peut aussi parler Covid-19

Bon, vous avez pu le rater parce que depuis le début du déconfinement, il y a d’autres sujets à la télé, mais hier, le professeur Raoult était auditionné à l’Assemblée Nationale. Pour parler hydroxychloroquine et tout le toutim. Et il a parlé, excusez-moi du peu, de « faillite totale » du conseil scientifique. Il a même été jusqu’à dire « C’est pas d’ma faute si on sait pas organiser des essais dans c’pays ». Je ne sais pas s’il a raison. Je suis loin d’avoir les compétences pour juger.

Un autre professeur sort un livre qui dénonce le rôle de l’industrie pharmaceutique – qui chercherait à sortir des molécules très chères au détriment de recherche à partir de molécules existantes. Il dénonce les pressions et autres menaces faites par téléphone « aux jeunes » qui travaillent avec lui.

L’OMS tire la sonnette d’alarme – il n’y a jamais eu autant de cas dans le monde qu’en ce moment. Un canton allemand, ou peut-être deux ?, se reconfine. La situation est telle aux US que la France envisage une quatorzaine pour les arrivants. La Corée du Sud déclare être en « deuxième vague ».

Donal Trump continue de sortir des bêtises sur le sujet (sa dernière en date : les US ont beaucoup de cas parce qu’il y a trop de tests). La justice brésilienne contraint Bolsonaro à porter un masque en public (sous peine d’une amende de 340€ sinon). Ah oui, et Hidalgo a été testée postive au Covid19 mais se déclare « asymptomatique ».

La vie continue

Mais ce début d’été, parce que on ne peut pas passer à côté de la chaleur et du ciel bleu, nous rappelle aussi que la vie continue.

D’ailleurs, partout en France, la Fête de la Musique, n’en déplaise aux médecins inquiets, a rassemblé beaucoup de monde. Perso, j’y vais jamais, je n’aime pas les bains de foule, j’allais pas commencer cette année.

Les enfants ont retrouvé l’école. Les restaurants affichent complets, surtout les terrasses. Les rues ne désemplissent pas. La situation économique est grave, mais pas désespérée si on en croit les indices de l’Insee publiés aujourd’hui. On va voter dimanche. Enfin, on est censés aller voter dimanche. On aura arrêté l’école le lendemain d’une élection et repris la semaine juste avant une élection…

Je deviens parano, j’vous dis.

Photo by Markus Winkler on Unsplash

Pour vous abonner au podcast

Revues (et Corrigées) est disponible sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRadio PublicBreakerPocket Cast, Majelan, Overcast, Anchor, Bullhorn, Podcloud, et Podcast Addict